Le sac du Berger | Le Sac du Berger : Atelier du cuir
Il y a plus de trente ans, j’ai inscrit mon atelier artisanal du cuir dans la tradition du sac du berger dont la forme actuelle remonte au XVIIème siècle. Héritage séculaire du pastoralisme méridional, il est encore utilisé de nos jours par les bergers transhumants du sud de la France. A Layrolle, entre Causses et Cévennes, en bordure du Larzac, dans la région de Millau, j’ai appris à travailler le cuir en respectant le subtil équilibre de ses variétés. La qualité des cuirs, l’exigence et le soin du travail, font de ce sac un objet unique, compagnon de toute une vie. Mariage de cuir souple et de cuir épais, aux coutures invisibles, il est agrémenté d’une bouclerie en laiton massif. Chaque sac, ainsi que tous les autre sobjets de l’atelier, est fabriqué artisanalement : réalisé entièrement par la même personne, dans une même unité espace temps. Lien secret, lien sacré, le sac du berger est de ces objets rares qui portent les siècles avec une senteur d’éternité.
Sac, berger, artisanat, cuir, atelier, traditionnel, fabrication, entreprise, patrimoine, vivant, française, Layrolle, Aveyron, Hérault, Midi-Pyrénées, France, maroquinerie, sellerie, confection, vêtements, veste, manteau, laine, haut, de, gamme, Besace, cape, traditionnelle, fabricant, chaussures, objets, visite, tourisme, circuit, touristique
19843
home,page,page-id-19843,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.1,vc_responsive

Le Sac du Berger : Atelier du cuir

A Layrolle, entre Causses et Cévennes,
en bordure du Larzac,
dans la région de Millau,
se perpétue le travail du cuir
et de la laine
.

Ce sac est l’authentique sac du berger,
héritage séculaire du
pastoralisme méridional,
encore utilisé de nos jours
par les bergers transhumants
du sud de la France.

La qualité des cuirs,
l’exigence et le soin du travail,
font de ce sac un objet unique,
compagnon de toute une vie.

Présentation du Sac du Berger par
Jean-Pierre Romiguier
Le cuir, la peau, matière sauvée du néant

 

La main, le coeur, noblesse de l’artisan

 

Hier, demain… la tradition c’est aujourd’hui

 

L’objet est le miroir, la mémoire, le lien

 

C’est notre quête… avec vous.
JPR

Il y a plus de trente ans, j’ai inscrit mon atelier artisanal du cuir dans la tradition du Sac du Berger dont la forme actuelle remonte au XVIIème siècle. Héritage séculaire du pastoralisme méridional, il est encore utilisé de nos jours par les bergers transhumants du sud de la France. A Layrolle, entre Causses et Cévennes, en bordure du Larzac, dans la région de Millau, j’ai appris à travailler le cuir en respectant le subtil équilibre de ses variétés. La qualité des cuirs, l’exigence et le soin du travail, font de ce sac un objet unique, compagnon de toute une vie. Mariage de cuir souple et de cuir épais, aux coutures invisibles, il est agrémenté d’une bouclerie en laiton massif. Chaque sac, ainsi que tous les autre sobjets de l’atelier, est fabriqué artisanalement : réalisé entièrement par la même personne, dans une même unité espace temps. Lien secret, lien sacré, le sac du berger est de ces objets rares qui portent les siècles avec une senteur d’éternité.

LES ORIGINES DU SAC DE BERGER

Traversant le Moyen-Orient, le Maghreb, la Grèce et la Rome Antique, pour atteindre le Sud de la France,
le mouton est depuis plus de dix mille ans, le symbole de la vie religieuse et économique du pourtour méditerranéen.

Protecteur de son troupeau, profondément attaché à son rythme, le berger emportait pour unique bagage, un sac. Sac fait de poches, de compartiments, pour mieux contenir la nourriture, les onguents, le couteau, les outils. Sac solide et spacieux, pour protéger les vêtements, le lainage, et pour serrer contre son rabat un large parapluie. Sac souple, porté en bandoulière, pour épouser les courbures du corps.

HISTOIRE DE L’ATELIER

Depuis 1980, au début seul à son établi, Jean-Pierre Romiguier, gérant-fondateur, a travaillé à «recoudre» le lien profond qui embrasse et réunit passé et modernité, éthique et économie, mémoire lointaine et devenir infini : de cette quête a surgi comme une évidence le Sac du Berger.

Au fil des années, ce sac est devenu l’emblème d’un atelier fort d’une dizaine de personnes, s’inscrivant dans une démarche de micro-économie sociale et rurale (l’atelier est implanté à Layrolle, un hameau au milieu de la forêt).

Il regroupe cinq métiers du cuir, cinq savoir-faire que notre monde d’aujourd’hui, par distraction, allait perdre sur son chemin : sellerie, maroquinerie, bottier, travail de la peau lainée et confection de vêtements cuir et laine. Tous les articles fabriqués répondent à une même exigence de beauté et de qualité.

Aujourd’hui comme hier, l’atelier du Sac du Berger répond à une démarche de fidélité aux principes d’authenticité… Chaque artisan fabrique son objet du début à la fin.

Depuis 2008, l’atelier du Sac du Berger est labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV), en reconnaissance de son savoir-faire artisanal français.

Présentation générale des objets cuir

Les objets cuir présentés sur ce site sont taillés dans du cuir de vachette pleine fleur, teinté pleine aniline (dans toute l’épaisseur) et imperméabilisé dans le bain. Cette qualité de cuir permet une excellente tenue et un très beau patinage au fil des années.

Côté laine, nous utilisons le traditionnel drap de laine, qui servait jadis à confectionner les capes de berger. Le foulonnage de la matière permet de la rendre imperméable.

Les peaux lainées sont du cuir de mouton tanné avec la laine. Les chaussons, gants et moufles sont lavables en machine. Du mouton Mérinos de premier choix est utilisé pour fabriquer nos vestes et manteaux en peau lainée.

Pour nos vêtements en cuir, c’est non pas de la vachette comme pour les sacs que nous utilisons mais de la chèvre ou du cerf, pour la souplesse et la bonne durée dans le temps.