L’atelier

Le mouton, compagnon des hommes depuis des millénaires

Traversant le Moyen-Orient, le Maghreb, la Grèce et la Rome Antique pour atteindre le Sud de la France, le mouton est depuis plus de dix mille ans, le symbole de la vie religieuse et économique du pourtour méditerranéen. 

Protecteur de son troupeau, profondément attaché à son rythme, le berger emportait pour unique bagage, un sac.

Sac fait de poches, de compartiments pour mieux contenir la nourriture, les onguents, un couteau et des outils.

Sac solide et spacieux, pour protéger les vêtements, le lainage, et pour serrer contre son rabat un large parapluie.

Sac souple, porté en bandoulière, pour épouser les courbures du corps.

le-mouton-compagnon
le-mouton-compagnon

Du sac de berger au sac du berger

À Layrolle, entre Causses et Cévennes, en bordure du Larzac, dans la région de Millau, se perpétue le travail du cuir et de la laine.
Héritage séculaire du pastoralisme méridional – sa forme actuelle remontant au XVIIIe siècle, le sac du berger est encore utilisé de nos jours par les bergers transhumants du sud de la France. La qualité des cuirs, l’exigence et le soin du travail, font de ce sac un objet unique et le compagnon de toute une vie. Mariage de cuir souple et de cuir épais aux coutures invisibles, il est agrémenté d’une bouclerie en laiton massif.Chaque sac, ainsi que tous les autres objets de l’atelier, sont fabriqués artisanalement : réalisés entièrement par la même personne, dans une même unité espace-temps.

Une organisation du travail avec l’humain au centre

À l’atelier Le Sac du Berger, pas de travail à la chaîne. Chaque personne fabrique son objet du début à la fin.Pour cela, chacun dispose d’un espace de travail personnel d’au moins 15 m². Toutes les machines nécessaires à la réalisation de l’objet sont situées dans cet espace et ce afin d’allier efficacité et confort de travail. Les procédés utilisés sont artisanaux, traditionnels sans pour autant être archaïques, respectueux de la personne et de la valeur de son œuvre.

Des matières nobles et naturelles

Depuis toujours, Le sac du Berger a fait le choix de privilégier les matières naturelles. Outre le cuir de vachette pleine fleur, le cuir de chèvre ou d’agneau (pour les vêtements), la laine utilisée pour les manteaux est 100% vierge. L’atelier pousse la démarche jusqu’à détourner de la laine utilisée habituellement pour l’ameublement, pour l’utiliser comme doublure fluide pour ses vestes. Et ce afin d’utiliser uniquement des matières naturelles et respirantes.

Fabrication française de qualité

Nos objets sont réalisés dans notre atelier, à Layrolle, dans le sud-Aveyron.
Chaque pièce dite « compagnon » est fabriquée avec soin par une seule et même personne. La fabrication du sac du berger, notre objet phare, se fait en résonance avec les valeurs du pastoralisme méridional. L’amour du travail manuel et artisanal bien fait permet à l’atelier de perpétuer une tradition ancestrale.
Tous les objets, du sac à la chaussure, en passant par les manteaux, sont conçus pour être durables et réparables.

Impact écologique

Toutes nos matières premières proviennent d’un rayon de 120 kilomètres autour de notre atelier. Les cuirs sont d’origine Aveyron ou Hérault. La laine provient du Tarn. Cet approvisionnement local ne permet pas uniquement de limiter l’empreinte carbone de notre activité, elle s’inscrit avant tout dans une volonté de notre part, la même depuis plus de 40 ans. Les tanneries, filatures et autres ne sont pas seulement des fournisseurs, mais de véritables partenaires avec lesquels l’atelier a noué une relation de confiance depuis toujours. Ce partenariat nous assure un suivi et une qualité « haut de gamme ».
XMLID_555_

Le berger, l’actif urbain… Des hommes en mouvement

À l’instar du berger qui parcourt les plaines et les plateaux accompagné de son troupeau, les urbains actifs ou non d’aujourd’hui sont des personnes plus que jamais en mouvement. Le sac du berger et ses nombreuses poches intérieures et extérieures permet, de transporter, de protéger, d’attraper « au toucher » les accessoires, et outils  nécessaires à leurs activités quotidiennes. Plus largement, les objets fabriqués à l’atelier sont conçus pour être fonctionnels, intemporels, de véritables « objets compagnons ».